Algérie-France - Kabylie
Nouvelles photos du village Houra à quelques semaines du cessez-le-feu (Daniel PAJOT)
Tizi-ouzou, 3 janvier 2011 (BMS) - M. Daniel PAJOT, instituteur militaire français lors de guerre de libération nationale, à l'école du village Houra, de la commune de Bouzeguene (Kabylie), nous envoie une série de nouvelles photos prises le 2 janvier 1962, soit quelques semaines avant la proclamation du cessez-le feu.
    ''Pour assouvir la soif du passé de vos lecteurs je vous envoie quatre photos prises  le mardi 2 janvier 1962 voici exactement 49 ans'', indique le texte du message accompagnant les photos montrant beaucoup d'enfants, qui sont bien entendu devenus des vieux maintenant.
    ''Pour fêter le passage à l'année 1962 l'école avait été décorée, les écoliers rassemblés , les notables et les villageois invités à cette petite cérémonie. Chantant "certainement" le plus juste des trois maîtres d'école, je dirige la chorale mais j'avoue ne plus me souvenir des chants que nous avions interprétés ce jour-là. J-P CHATEAUDON, mon camarade instituteur militaire, semble attendre patiemment la fin des chants et les quelques friandises disposées sur une table attendent également d'être absorbées par les enfants'', précise M. Pajot. 
    Notons que Houra (le H à prononcer comme Hamid ou Ahmed) est un village de la commune de Bouzeguene où l'armée française avait établi un camp retranché comme elle l'a fait dans un certrain nombre d'autres villages de la région pour couper, en vain, les contact des habitants avec les révolutionnaires de novembre 1954 dont plusieurs en sont issus.
BELKACEMI Mohand  Said

BMS sites: - Bouzeguene News - Kabylie Newssur Unblog.fr  - Kabylie News